Album Rêves d'amour et de mer de Jean "Jérès" Geeraerts

Les chansons françaises et jazz au piano-bar

J’avais 46 ans en 1999. A cette époque j’étais employé comme musicien chanteur au piano-bar de la thalassothérapie de Pornic. J’étais chanceux d’avoir trouvé ce job relativement bien payé. Avec une fille à élever, mieux valait un tiens que deux tu l’auras, mieux valait assurer la pitance que de désormais tirer des plans sur la comète.

Au piano bar, la formule en solo guitare/chant était la plus expressive pour donner un spectacle satisfaisant à une clientèle particulière. Chansons françaises et jazz constituaient donc le répertoire. A force de chanter les chansons des autres, je me suis dit que ça vaudrait le coup d’essayer de créer quelque chose à soi, en sachant qu’il n’y avait pas d’illusion à se faire pour trouver un producteur. Je l’ai fait pour moi et pour mon entourage et nous l’avons enregistré dans mon studio, Le Moulin Musical et produit en partie par Jean-Paul Atouil. Celle que je trouve la plus aboutie est Poème de Jade.

Article de presse sur l'album Rêves d'amour et de mer de Jean Geeraerts
Article de presse sur l’album Rêves d’amour et de mer

Écrire et chanter ses propres chansons

Comme je vivais en bord de mer, le sujet central de l’album était tout trouvé. La création des musiques n’était pas un problème en soi, le plus difficile a été d’enfiler un costume d’auteur et ça ne s’improvise pas ! Dix ans plus tôt j’avais tenté une première expérience d’écriture de chansons avec la création « Un coté rock, un coté afro » à écouter sur le site, mais je manquais de convictions artistiques et de soutien pour faire aboutir le projet. En 1994 je récidive avec l’album CLOP qui rencontre un petit succès à la suite d’une émission chez Mireille Dumas « J’ai toujours voulu être un artiste ». Dans cet album CLOP, la chanson que je trouve la plus réussie est RELAX avec Francis Bourrec au saxophone.

En 1995, je me suis plongé dans les techniques d’écriture de textes et me suis vite rendu compte à quel point ce travail, pour tenir la route, nécessitait un savoir faire précis et une culture de la poésie. J’ai lu tout Brassens et chanté la plupart de ses chansons. A l’étude aussi, tous les grands de l’époque, Brel, Ferré, Nougaro, Gainsbourg, Trenet etc.
Avec le recul, je suis loin d’être satisfait mais je trouve que certains des textes des albums CLOP et Rêves d’amour et de mer reflètent plutôt bien les sentiments que je souhaitais exprimer.

Pour réaliser Rêves d’amour et de mer, je me suis associé au pianiste Christophe Plissoneau qui était accoutumé aux orchestrations et arrangements de chansons.
J’ai ajouté deux titres extras à l’album qui me paraissaient être en harmonie avec le reste : La Marine de Georges Brassens et Chanson sur le sable de Françis Blanche et J.Hess.

Jazz et chanson

A l’époque la plupart des musiciens, surtout les « jazzeux Nantais » se sont gentiment moqué de moi car ils ne comprenaient pas que venant du jazz, « je m’abaisse » à écrire et chanter des chansons » ! 20 ans plus tard, tout festival de jazz d’envergure internationale se félicite de programmer des chanteurs.